Comment optimiser l’éclairage d’une cuisine ?

L’éclairage en cuisine est un sujet que l’on évoque peu mais qui a son importance. D’ailleurs, tous les grands chefs vous le diront : il est nécessaire de l’adapter à cette pièce si particulière, aussi bien pour le confort que pour l’efficacité lorsque l’on cuisine.

Il serait d’ailleurs dommage de ne négliger alors que de nombreuses familles y passent désormais autant de temps chaque jour, voire davantage, que dans un salon. D’ailleurs, on dit souvent que la cuisine est devenue une véritable pièce à vivre. Alors comment l’éclairer correctement lorsque la lumière naturelle n’est pas suffisante ou tout simplement quand le soleil se couche ? Voici nos conseils.

Éclairage fonctionnel ou chaleureux dans une cuisine : quelles différences ?

C’est tout le problème : en privilégiant un éclairage fonctionnel, vous risquez de devoir installer des ampoules de forte puissance et qui dégagent une lumière blanche. Elles seront pourtant bien utiles pour des tâches minutieuses comme désarêter un poisson ou surveiller une cuisson.

Ce n’est malheureusement pas la solution la plus chaleureuse car, pour se sentir bien dans une pièce, il est recommandé de privilégier des lumières chaudes et qui tirent vers le jaune. On l’a dit en introduction, les français passent de plus en plus de temps dans la cuisine. Il ne faut donc pas négliger l’ambiance qui doit y régner.

Pour parvenir à ce résultat, il faudrait donc suivre ces conseils pour optimiser l’éclairage. Ce qui reviendrait à avoir des ampoules à forte intensité au dessus des espaces de cuisson et des ampoules moins agressives au niveau des zones où l’on se rassemble (autour de la table à manger ou de l’îlot central s’il y a des chaises hautes à proximité).

L'éclairage d'une cuisine doit être adapté

Mais cela n’est pas toujours possible, surtout quand la pièce est relativement petite et qu’il est difficile de placer plusieurs points lumineux : la lumière blanche prendra directement le pas sur la lumière jaune et tout l’effet serait gâché.

L’ampoule connectée : une solution idéale ?

Une solution intéressante consisterait à utiliser des ampoules connectées. Si vous ne connaissez pas le principe, il est assez simple : chaque ampoule contient une petite puce électronique qui permet de la commander à distance.

On peut donc l’allumer ou l’éteindre à l’aide d’un téléphone ou d’une tablette (on l’a souvent sous la main en cuisine pour suivre des recettes, ce qui complète parfaitement son usage).

Mais le plus intéressant, c’est qu’il est possible de faire varier l’intensité de l’éclairage pour chaque ampoule, voire même la couleur. Lorsque vous cuisinez, vous pouvez augmenter la luminosité au maximum afin d’être dans un environnement lumineux adapté, puis l’abaisser au moment de passer à table ou tout simplement si vous prenez le thé ou le café dans votre cuisine en lisant le journal.

En ce qui concerne le budget, c’est raisonnable même si le prix sera forcément plus élevé que pour une ampoule traditionnelle. Sur ce site qui répertorie la meilleure ampoule connectée, on peut voir qu’il faut compter entre 15 euros pour une ampoule blanche à intensité variable et 50 euros pour une ampoule dont on peut personnaliser la couleur à volonté. À cela, il ne faut pas oublier d’ajouter un petit pont de connexion et qui se branche à une box internet afin de faire le lien.

À vous de voir ce qui correspond le plus à votre utilisation et si vous aimeriez par exemple donner une ambiance violette à votre cuisine ! 😉

Laisser un commentaire