Gratin pomme de terre fondant

La semaine dernière, le temps pluvieux m’a donné envie d’un bon gratin de pomme de terre, réconfortant et régressif, mais le traditionnel gratin dauphinois me paraissait un peu lourd après une semaine plutôt riche en gâteaux et pâtisseries de toutes sortes … (il faut avouer que ma recette du gratin dauphinois contient presque autant de crème que de pomme de terre !). 

Bref, mes patates à la main j’ai fureté dans le frigo pour voir ce qui irait le mieux avec, résultat : une bûche de chèvre achetée au marché m’a fait de l’œil et le résultat était à la hauteur de mes espérances !

Ingrédients

Pour ce gratin il faut donc (je précise que je fais des gros gratins, j’aime quand il y a des restes, mais je pense qu’on peut le diviser par deux sans problème) : 

  • 2 kg de pommes de terre (à chair ferme ou spéciales gratin)
  • 1 grosse bûche de chèvre du marché (en supermarché je préfère celles qui sont « crémeuses », je pense que la prochaine fois je mettrais 2 bûches pour que le gratin ait encore plus de goût)
  • 100 cl de crème liquide
  • 2 gousses d’ail
  • sel
  • poivre
  • noix de muscade
  • gruyère rapé

La préparation

Première chose à faire : éplucher et couper les pommes de terre en tranches les plus fines possibles (à la mandoline c’est faisable, mais je préfère encore le robot pour plus de précision). 

Préparer les gousses d’ail et enlever le germe.

Faire préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante pour ma part). 

Ensuite, dans une casserole mettre la crème et les deux tiers de la bûche de chèvre et faire chauffer à feu doux jusqu’à ce que le fromage fonde (penser à remuer régulièrement sinon ça accroche dans le fond et ça donne un goût de brulé désagréable). Cette étape est plus ou moins longue selon la bûche choisie mais compter environ 10-15 minutes. 

Une fois cette crème prête, dans un plat à gratin faire de fines couches de pomme de terre (rondelle par rondelle c’est le secret, je sais c’est un peu long mais c’est ce qui permet au gratin de cuire de manière homogène). Sur la couche de pomme de terre verser un peu de la crème au chèvre, saler légèrement, poivrer, raper un peu de noix de muscade et presser un peu d’ail. Pour la suite on continue dans cet ordre jusqu’à avoir épuisé les pommes de terre. 

Personnellement je termine par une couche de pommes de terre sur laquelle je viens déposer des rondelles de bûche de chèvre pour qu’elles grillent au four et je saupoudre de gruyère rapé pour plus de croustillant. 

Dernière étape, mettre le gratin à cuire à chaleur tournante pendant une bonne heure et demie. Généralement je laisse cuire 1h puis je place un morceau de papier aluminium sur le dessus du gratin pour éviter qu’il ne brûle et je laisse encore cuire une bonne demi heure (après ça dépend du four que vous avez, mais de manière générale il faut protéger le dessus avant qu’il ne soit trop coloré puisqu’il va continuer à brunir même sous l’aluminium). 

Pour la cuisson, le gratin est prêt si le couteau s’enfonce jusqu’au fond sans rencontrer de résistance (rien de pire que des patates pas cuites …). 

Attention, ne vous laissez pas envahir par la tentation de mettre le four plus chaud pour que le gratin cuise plus vite, les pommes de terre seraient dures et non pas fondantes et la crème risque de s’évaporer, c’est un gratin qui prend du temps mais il en vaut la peine !

Laisser un commentaire