Accueil » La cuisine au quotidien » Les bases pour faire un bon cocktail avec du rhum

Les bases pour faire un bon cocktail avec du rhum

Astuce

L’univers des cocktails regorge de possibilités et le rhum est un grand classique qui offre une belle polyvalence pour associer les saveurs. À condition bien sûr de connaître quelques bases pour qu’il soit sublimé par les autres ingrédients (et pas l’inverse).

Voici quelques conseils de base pour maîtriser l’art des cocktails à base de rhum.

Conseil n°1 : apprenez à maîtriser l’équilibre des saveurs

C’est ce qui vous demandera du temps et surtout beaucoup de pratique : maîtriser l’équilibre des saveurs entre rhum et les autres ingrédients du cocktail. D’ailleurs, un bon moyen de vous y initier si vous débutez complètement, c’est de participer à des ateliers cocktail au rhum.

Un cocktail réussi repose sur un bon équilibre entre le sucré, l’acide, l’amer et bien évidemment l’alcool.

Pour chaque rhum, vous devrez expérimenter différents dosages et choisir les autres ingrédients en fonction de ce qu’ils apportent spécifiquement au rhum que vous avez sélectionné.

dosage d'ingrédients pour réussir un cocktail à base de rhum

Par exemple, un rhum jeune conviendra à un cocktail frais et vif, tandis qu’un rhum plus vieux apportera davantage de profondeur grâce à des arômes boisés et épicés.

Avant de se lancer, mieux vaut donc avoir sous la main différents sirops, jus de fruits frais ou spiritueux afin de créer le cocktail qui correspond à vos attentes.

Un bon moyen de se former est de pratiquer en reprenant des recettes connues comme le Mojito, la Caïpirinha ou encore le Ti-punch.

Conseil n°2 : choisissez un rhum de qualité

Il est parfois tentant de choisir un rhum d’entrée de gamme pour faire des cocktails en se disant que de toute manière, il sera mélange à d’autres ingrédients.

Pourtant, un bon rhum fait toute la différence et c’est lui qui va faire exploser les saveurs de votre cocktail.

un rhum de qualité pour faire des cocktails

Blanc, ambré ou vieux, il doit être suffisamment aromatique pour rester l’ingrédient principal du cocktail. Idéalement, il aura été vieilli en fût de chêne pour apporter de la puissance et du caractère.

Conseil n°3 : initiez-vous aux techniques de mixologie

C’est quelque chose qui passe à la fois par des gestes, mais aussi des accessoires difficilement dispensables si vous avez envie de passer un cap dans l’univers des cocktails au rhum.

  • Le jigger est un doseur souvent gradué jusqu’à 4 ml et qui vous permet pour mesurer avec précision la quantité de chaque ingrédient incorporé au cocktail.
  • Le mélange (ou stir) consiste à refroidir et lier délicatement les ingrédients du cocktail en utilisant un verre à mélange, de la glace et une cuillère.
  • Le shaker est sans doute l’accessoire emblématique de la mixologie. Il permet de mélanger plus vigoureusement les ingrédients.
  • Le muddling consiste à écraser délicatement des ingrédients comme des fruits, des herbes ou des épices dans le fond d’un verre à l’aide d’un pilon (appelé muddler). Cette technique permet de libérer pleinement leurs arômes.
  • Le filtrage est utilisé pour retenir les morceaux de glace et résidus d’ingrédients solides. Votre cocktail aura ainsi une texture lisse et agréable.
  • La garniture est une étape finale importante pour ajouter une touche esthétique au cocktail. Vous pouvez utiliser des zestes d’agrumes, des tranches de fruits ou même des herbes fraîches pour la réaliser. Et ça a également un intérêt aromatique puisque lors de la dégustation la garniture va un peu se mélanger au reste du cocktail et amplifier certains goûts.
gestes techniques pour la préparation de cocktails à base de rhum

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire