Et si on arrêtait avec le batch cooking ?

Si vous suivez ne serait-ce qu’un peu l’actualité culinaire et ce qui agite internet, vous avez forcément entendu parler du batch cooking. Mais si, cette méthode qui consiste à préparer tous les repas de la semaine en un dimanche matin. Ça fait rêver, non ?

Ah, vous avez essayé et arrêté au bout de quelques fois ? Rassurez-vous, c’est normal et il est grand temps d’arrêter tout ça et renouer avec le plaisir de cuisiner

Précision : cet article est un billet d’humeur. Basé sur un ressenti personnel, les propos n’engagent que l’auteur.

Quelques mots sur le concept du batch cooking

La méthode du batch cooking a été beaucoup relayée en France à partir de 2017-2018. Les vidéastes (amateurs ou non), médias de presse, blogueurs culinaires et éditeurs s’en sont donné à coeur joie car la promesse est alléchante : cuisiner tous ses repas de la semaine en une matinée.

L’idée est évidemment de ne plus avoir à se poser la fameuse question du « on mange quoi » le soir en rentrant de travail. Elle est également censée diminuer la charge mentale liée à la préparation des repas.

Comme expliqué sur de nombreux sites, une fois les plats cuisinés il suffit soit de les réchauffer au dernier moment, soit de finir de les assembler lorsque c’est nécessaire.

3 raisons d’arrêter le batch cooking

Vous vous en doutiez à la lecture du titre de l’article, je ne vais pas défendre le batch cooking ici. J’ai d’ailleurs 3 bonnes raisons de vous donner envie d’arrêter (ou de ne pas commencer du tout si vous n’avez pas encore mis les pieds dans cet engrenage infernal).

Bon, j’en fais peut-être un peu trop, mais vous allez voir pourquoi je m’oppose à cette méthode.

Raison n°1 : perdre le plaisir de cuisiner

Pratiquer le batch cooking contribue, selon moi, à perdre tout le plaisir que l’on peut avoir en cuisinant. On dit « préparer les repas de la semaines en 2h« , mais il faut plutôt entendre « se débarrasser des repas de la semaine en 2h« .

Car pour que le batch cooking soit efficace, il faut aller le plus vite possible et surtout aller à l’essentiel : on ne prend pas le temps de découvrir de nouvelles astuces, de cuisiner des plats qui mijotent longuement et qui révèleront tous leurs arômes après huit bonnes heures de cuisson.

On coupe des légumes en masse dans un seul but : suivre la recette et tout boucler en deux heures. Forcément en faisant cela, on ne prend pas le temps de trouver de nouvelles idées et on zappe toutes les recettes qui demandent une préparation un peu longue.

Si vous consultez notre carnet de recettes, vous verrez qu’il existe des tonnes de bonnes choses à préparer sans que cela ne demande trop de temps.

Raison n°2 : c’est réservé aux personnes déjà bien calées en cuisine

C’est le principe même du batch cooking : pour réussir à faire toutes les recettes prévues en moins de deux heures, il va falloir carburer. Cela implique d’avoir la capacité en cuisine de faire plusieurs choses en même temps :

  • plusieurs cuissons à la fois (au four, à la poêle…)
  • des découpes de légumes (et même si vous allez vite parce que vous possédez une mandoline multifonctions, quelques secondes suffisent à faire brûler vos oignons qui sont en train de rissoler)
  • des préparations diverses et variées (appareils à base d’oeufs, mélanges, sauces…)

Ça vous paraît simple ? Essayez : au mieux vous y passerez finalement votre dimanche entier et vous vous rendrez vite compte que vous ne pouvez pas gérer 3 poêles sur le feu en même temps que la découpe des filets de dinde sur le plain de travail. Au pire vous n’aurez finalement plus rien à manger pour la semaine parce que ce sera raté.

Généralement, et toujours selon moi, les personnes capables de vraiment préparer autour de repas dans un temps aussi court sont plutôt douées en cuisine et apprécient cuisiner tous les jours. Elles n’ont donc aucun intérêt à faire du batch cooking.

En revanche, celles et ceux qui veulent se débarrasser de cette tâche auront les plus grandes difficultés du monde à tenir les délais promis.

Raison n°3 : cette méthode va à l’encontre de ce que l’on a envie de manger au moment venu

C’est peut être la raison la plus importante. Bien manger doit avant tout être un plaisir. Et cela ne vous aura pas échappé, vos envies peuvent changer d’un jour à l’autre.

Comment voulez-vous prévoir plusieurs jours à l’avance ce que vous aurez envie de manger le jeudi soir ? Avouez-le que ça semble difficile.

Pourtant, en pratiquant le batch cooking, vous devrez faire avec. Un risotto aux fruits de mer était prévu et vous n’avez plus aucune envie de le manger ? Pas le choix, il faudra y passer parce qu’il n’y a que ça et qu’il ne sera plus bon le lendemain.

Inutile de vous faire un dessin pour comprendre que c’est une mauvaise idée.

Quelles alternatives au batch cooking ?

Oui c’est bien beau toutes ces raisons d’arrêter avec le batch cooking. Mais comment on fait quand on n’a pas forcément le temps ? Voici quelques pistes :

Tout d’abord, on envisage d’acquérir un appareil de petit électroménager qui sera d’une grande aide. Par exemple, et pour ne citer que lui, le Cookeo peut parfaitement remplir ce rôle. Il est facile à utiliser et permet de réaliser des recettes en un temps record (et encore plus avec la nouvelle version du Cookeo Touch capable de cuire des préparations en 10 minutes). Là encore, pas besoin de connaissances particulières en cuisine puisqu’il suffit de se laisser guider et il se charge du reste.

L’avantage, c’est que vous allez mettre 5 minutes à trouver une recette qui vous donne envie SUR LE MOMENT, 10 minutes à préparer les ingrédients et ensuite vous pouvez le laisser seul. Il sera capable de cuire votre repas sans surveillance et vous prévenir une fois que c’est prêt.

Alors ce n’est pas le seul appareil capable de faire tout cela. Mais il s’agit simplement d’un exemple pour vous montrer qu’en s’équipant un minimum on peut cuisiner rapidement tous les jours et sans prise de tête.

L’autre possibilité consiste à faire des repas simples. Il existe aujourd’hui une multitude de livres de recettes qui donnent des idées en ce sens. Généralement, il s’agit de plats que l’on peut préparer avec des ingrédients que tout le monde possède à la maison ou que l’on peut systématiquement trouver à la supérette du coin.

Bon après ce petit coup de gueule culinaire et pour vous prouver ma bonne foi, un article avec les 3 raisons de faire du batch cooking verra le jour sur ce blog. Car oui, il peut aussi y avoir des avantages que j’ai volontairement omis ici ! 😉

Laisser un commentaire