Cuiseur riz japonais : une vraie différence ?

Quand on s’attarde sur le sujet, réussir la cuisson du riz n’est pas aussi facile qu’on ne le pense. Il y a souvent beaucoup de ratés : grains collés ou brulés au fond de la casserole, riz à la texture pâteuse…

Et pour cause, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte afin d’obtenir un riz bien cuit (type de riz utilisé, quantité préparée…).

Et si vous êtes sur cette page, c’est probablement parce que vous avez entendu parler du cuiseur à riz japonais et de la promesse d’un tel appareil : un riz cuit à la perfection sans aucun effort.

D’ailleurs, si vous avez déjà eu l’occasion d’aller au Japon, c’est un appareil que vous pourrez apercevoir dans la plupart des cuisines des japonais ou des restaurants.

Ce guide complet sur le cuiseur riz japonais a pour but de répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser :

  • Quelles sont les fonctionnalités d’un cuiseur à riz japonais ?
  • Y a-t-il une vraie différence avec des modes de cuisson plus traditionnels (casserole, autocuiseur…) ?
  • Comment fonctionne-t-il ?
  • Ce type d’appareil vaut-il son prix ?
  • etc.

Vous trouverez également sur cette page une sélection de plusieurs cuiseurs à riz japonais qui valent le détour (cuisson inimitable, fonctionnalités utiles et pratiques, rapport qualité/prix…). Bonne lecture !

Cet article se concentre sur les cuiseurs à riz japonais, c’est à dire avec beaucoup de fonctionnalités différentes et qui se rapprochent des modèles populaires au Japon.
Si vous souhaitez découvrir d’autres modèles, plus axés sur un usage occidental ou plus basiques, nous vous conseillons de consulter notre guide généraliste sur le cuiseur à riz.

Quel est le meilleur cuiseur à riz japonais ?

Parmi tous les modèles disponibles, ces 3 cuiseurs riz japonais ont particulièrement retenu notre attention. Ils proposent un bon rapport qualité/prix, possèdent des fonctionnalités utiles et sont également appréciés par les utilisateurs.

Les voici :

Quels sont les avantages d’un rice cooker japonais ?

Si le rice cooker, aussi appelé Suihanki (炊飯器), est utilisé quotidiennement par les japonais, c’est avant tout parce que la consommation du riz fait partie de leur culture et qu’il leur fallait un appareil capable de le faire correctement et facilement.

Depuis la commercialisation de la première riseuse dans les années 40-50, l’appareil s’est considérablement amélioré et offre désormais de nombreux avantages :

La qualité de cuisson est toujours au rendez-vous : peu importe le type de riz, il doit être cuit à la perfection pour avoir une texture agréable et s’adapter à la recette prévue. Par exemple, un riz brun ne se cuit pas de la même façon qu’un riz blanc à grain court… Les cuiseurs à riz japonais et numériques offrent différents modes de cuisson pour répondre à ce besoin.

C’est un appareil autonome dans son fonctionnement. Une fois en route, le cuiseur riz japonais :

  • Est capable cuire le riz sans surveillance.
  • S’arrête automatiquement quand le riz est cuit.
  • Peut maintenir le riz au chaud pendant plusieurs heures sans pour autant qu’il ne devienne collant.

Avec le temps, le cuiseur à riz japonais s’est même doté de nouvelles fonctionnalités qui en font un appareil polyvalent et qui peut être utilisé pour d’autres préparations que le riz : pâtes, légumes, soupes, gâteaux, yaourts…

Une cuisson vraiment parfaite ?

En quelques mots, c’est le genre d’appareil qui fait gagner du temps dans la vie de tous les jours tout en étant simple à utiliser.

En quelques mots, c’est le genre d’appareil qui fait gagner du temps dans la vie de tous les jours tout en étant simple à utiliser.

Comment choisir un cuiseur à riz japonais sans se tromper ?

En raison de sa technologie de cuisson et ses fonctionnalités, le véritable cuiseur à riz japonais est plus onéreux qu’un modèle basique.

Il est donc important de choisir un appareil de qualité qui répondra à l’ensemble de vos besoins et à l’usage que vous en ferez au quotidien.

Voici les 5 critères à vérifier impérativement avant l’achat d’un cuiseur riz japonais pour ne pas se tromper :

Critère n°1 : La technologie et les modes de cuisson

Si vous décidez d’acquérir un authentique cuiseur à riz japonais, vous devez absolument vérifier les modes de cuisson disponibles.

Pourquoi ? Tout simplement car vous pourrez être amenée(e) à cuire différents types de riz (grains courts, grains longs, riz brun…) et que la cuisson n’est pas la même. Que ce soit concernant la quantité d’eau à ajouter dans la cuve ou la durée de cuisson.

Un bon cuiseur à riz japonais est un modèle qui propose a minima les modes suivants :

  • riz blanc
  • riz brun
  • riz sushi
les modes de cuisson d'un rice cooker japonais

Ensuite, d’autres modes sont les bienvenus et peuvent faire pencher la balance entre un modèle ou un autre :

  • riz court
  • cuisson rapide (généralement possible uniquement avec du riz blanc)
  • porridge
  • vapeur
  • cuisson lente
  • gâteau
  • yaourts
  • soupe
  • etc.

Les modes permettent d’ajuster la cuisson à chaque type de riz

Certaines marques ont même développé des modes qui sont propres à leurs modèles et qui promettent de révéler tout le goût du riz tout en profitant de ses (nombreux) bienfaits. Il y a vraiment de quoi vous faire plaisir si vous aimez le riz !

Du côté de la technologie de cuisson, l’idéal est d’opter pour un appareil qui cuit le riz en plusieurs temps. Un riz bien cuit, c’est un riz qui est passé par différentes phases : absorption d’eau, ébullition, réabsorption des nutriments grâce à la vapeur, phase de détente, etc.

Enfin, pensez à vérifier que le cuiseur à riz japonais propose un mécanisme de chauffe par induction. C’est avec ce type de technologie que la chaleur est restituée de la même façon partout à l’intérieur de la cuve et que la cuisson est uniforme.

Critère n°2 : La cuve (contenance, matériaux…)

La cuve (ou le bol) est l’élément central d’un cuiseur riz japonais. Selon sa contenance, vous allez pouvoir préparer des quantités plus ou moins importantes de riz en une seule fois.

Aujourd’hui, beaucoup de marques proposent un même modèle en 2 contenances :

  • la version mini pour 1 à 3 personne(s)
  • la version normale pour 1 à 7 ou 8 personne(s)

Attention à ne pas prendre le plus grand bol possible si vous cuisinez habituellement des petites quantités de riz. Sur la plupart des modèles, il y a un minimum de riz et d’eau à ajouter dans la cuve pour avoir une cuisson réussie.

C’est aussi au niveau de l’encombrement que ça va se jouer : un rice cooker japonais normal prendra plus de place dans votre cuisine qu’un modèle mini. D’où l’intérêt de bien réfléchir à votre usage et de ne pas forcément opter pour la plus grande taille si vous n’en avez pas besoin.

Du côté des matériaux utilisés pour fabriquer la cuve, on vous recommande d’opter pour un modèle avec un revêtement en céramique. C’est idéal pour une bonne répartition de la chaleur.

cuve cuiseur riz japonais

Critère n°3 : Les petites fonctionnalités indispensables

Le cuiseur à riz japonais doit permettre de faire cuire du riz en toute simplicité et en étant pratique.

Cela passe par des petites fonctionnalités qui doivent impérativement être présentes :

La première d’entre elles, c’est évidemment l’arrêt automatique. Une fois que la cuisson est terminée, l’appareil cesse de chauffer pour éviter que le riz ne devienne trop pâteux ou collant.

La seconde concerne aussi la fin de cuisson, il s’agit du maintien au chaud : le rice cooker japonais doit être capable de conserver le riz plusieurs heures à la bonne température. C’est idéal pour terminer la préparation du repas sans avoir à refroidir puis faire réchauffer le riz.

La troisième n’est autre que le départ différé. Cette fonctionnalité très pratique vous permet par exemple d’anticiper la cuisson du riz pour qu’il soit prêt lors de votre retour à la maison. Certains modèles ont un départ différé jusqu’à 24h !

Des fonctionnalités vraiment indispensables ?

Parfois, on se demande si le prix payé pour chaque fonctionnalité aura vraiment une utilité. Mais tout l’intérêt d’un cuiseur à riz japonais réside également dans sa capacité à s’arrêter tout seul tout en maintenant le riz au chaud.

Critère n°4 : les accessoires

Une chose est sûre : ce n’est pas avec un cuiseur riz japonais que vous allez vous retrouver avec une ribambelle d’accessoires. En revanche, il y a quelques accessoires obligatoires pour profiter pleinement de l’appareil :

  • Le verre doseur : le cuiseur à riz japonais s’utilise toujours en effectuant un rapport eau/riz indiqué dans le manuel d’utilisation. Sans ça, la cuisson ne serait pas aussi bonne. Il faut donc utiliser le verre doseur fourni avec l’appareil.
  • Une cuillère ou spatule adaptée : la plupart des cuiseurs ont une cuve avec un revêtement spécifique et fragile. Pour le préserver, il est recommandé d’utiliser la spatule fournie avec.

D’autres accessoires sont les bienvenus :

  • Le panier vapeur : utile, voire indispensable, si le modèle pour lequel vous avez craqué propose un mode de cuisson vapeur. Vous pourrez y faire cuire des légumes et autres graines.
  • Livret de recettes : si vous aimez être guidé(e) étape par étape dans la préparation d’une recette. Ce type de livret permet également d’exploiter à fonds les capacités du rice cooker japonais.
les accessoires du cuiseur à riz japonais

Critère n°5 : le prix

Dernier critère, et non pas des moindres, le prix du cuiseur riz japonais. Voici un tableau des prix qui vous permet de vous faire une idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre :

Type / FonctionnalitésPrix
Contenance 1 à 3 personnes90-100 euros
Contenance 1 à 8 personnes100-150 euros
Bol avec revêtement céramique90-200 euros
Cuisson en plusieurs étapes90 – 200 euros
Modèle authentique importé du Japon+200 euros
Nombreux modes de cuisson+90 euros

Comme vous pouvez le constater, les fourchettes de prix sont assez larges pour ce type d’appareil. Globalement, vous pouvez avoir un modèle avec un très bon rapport qualité/prix autour de 100 à 150 euros. C’est au niveau tarifaire d’un autocuiseur standard.

Les 5 cuiseurs à riz japonais incontournables en février 2023

Sans plus attendre, voici une liste de 5 cuiseurs à riz japonais particulièrement populaires en ce moment (pour le mois de février 2023).

Ils ont tous été sélectionnés pour leurs fonctionnalités intéressantes, le sérieux de la marque et bien évidemment leur rapport qualité/prix.

Quelques livres de recettes à voir

Bien qu’il existe de nombreuses recettes pour le cuiseur riz japonais sur internet et les blogs de cuisine, voici quelques livres à mettre dans votre bibliothèque culinaire :

Quelles sont les marques les plus connues ?

Plusieurs marques proposent aujourd’hui des cuiseurs à riz japonais. Les plus connues sont les suivantes (liste non exhaustive) :

  • Panasonic
  • Yum Asia
  • Zojirushi
  • Reishunger

En suivant les critères pour bien choisir expliqués sur cette page, vous pouvez y aller les yeux fermer si vous êtes intéressé(e) par un modèle de l’une de ces marques.

Laisser un commentaire